stage 2018

La Compagnie « Outre Mesure »

 Musique, Danse, Théâtre & Art Ménétrier Renaissance

Depuis sa création en 2000, la Compagnie Outre Mesure réunit des artistes professionnels autour de Robin Joly afin de promouvoir l’Art Ménétrier Renaissance. Du latin « ministerium » (service), l’Art Ménétrier est la fonction particulière du musicien jouant pour la danse ou plutôt, avec la danse, et plus généralement l’art d’appréhender la musique en l’associant à un autre art (escrime, théâtre …) et au mouvement.

La Compagnie Outre Mesure rassemble des instrumentistes, chanteurs, danseurs, comédiens, chercheurs, luthiers et techniciens d’horizons et de parcours différents. Son collectif de musiciens permet de multiples combinaisons instrumentales et vocales allant du consort à la grande « Bande de Hauts Bois » en passant par les solos et les « concerts brisés ».

La Compagnie Outre Mesure propose, initie, crée, entreprend et relève de multiples défis artistiques. Avec plus de deux cents Bals Renaissance… à son actif dans le monde, elle est aujourd’hui considérée comme l’une des structures les plus novatrice et appréciée dans cette spécialité. Elle se caractérise par son exploration du rapport musique-danse. Ce travail spécifique sur les tempos, les dynamiques, les phrasés et les articulations lui permet d’aborder la scène lors de concerts, spectacles et autres ballets, d’une manière vivante, originale et actuelle. Ses créations interdisciplinaires abordent les univers :

  • de l’Orchésographie (Qui souhaitez…),
  • des ballets de Gastoldi (Sonare & Ballare),
  • de Don Quichotte (Maîtres Sonneurs et Maîtres d’Armes),
  • des courtisans du XVIe siècle (Bal à la cour des Valois),
  • des musiques de théâtre élisabéthain (Watch your step !),
  • d’un cabaret Renaissance autour des chansons recueillies par Jehan Chardavoine (Voix de Ville & Voix des Champs),
  • de François Rabelais et de ses contemporains (Baliverneries Rabelaisiennes),
  • d’un concert ballé pour célébrer les 400 ans de l’impression du recueil de danses de Michel Praetorius et Francis Carroubel (Terpsichore),
  • des messes de la première Renaissance (Missa La Basse danse & Missa La Spagna),
  • d’un Ballet Européen (Concordances – Du Palazzo Schiffanoia à la Galerie des Glaces, en passant par la Giralda Séville) valorisant des chorégraphies d’esthétiques française, italienne et espagnole sous l’Ancien Régime.
  • de la chanson escoutez… de Clément Janequin, 1515-2015 : concert anniversaire de la victoire de François Ier en 1515 à Marignan (Batailles : messes, chansons & danseries)
  • des musiques de la Grande Ecurie et des Mousquetaires, 1515-1725-2015 : concert sur char pour l’anniversaire du sacre de François Ier en 1515 et de la mort de Louis XIV en 1715 (Concert des Grands Hautbois).
  • des bassedanses et des musiques entre le bas moyen âge et le début des temps modernes (L’Europe Flamboyante)
  • des musiques italiennes du début du XVIIe siècle (Con che soavita, un concert vénitien).
  • de la musique et de la danse Renaissance polonaise (Musiques & Danses de Joye, un triptyque Renaissance : Italie, France & Pologne)
  • de la rencontre entre des musiques traditionnelles et des musiques de la Renaissance (Asymptote, Musique de bandes de hautbois Renaissance & Traditionnelle)
  • d’un spectacle à l’honneur des femmes en coproduction avec l’Ensemble Donaïres (Ballet des Dames)
  • d’un concert de chants imprimés par la dynastie des Ballard du XVIe au XVIIIe siècle (Ballard & Cie)

En dix-huit ans, la compagnie s’est développée de manière exponentielle : tout d’abord les sites Vendéens et les châteaux de la Loire. Ensuite les scènes nationales et les festivals reconnus de musique ancienne (Ambronay, Bar-le-Duc, Nantes, Pontoise, Sablé-sur-Sarthe…). Puis, de nombreuses créations à l’internationale (Algérie, Belgique, Cuba, Espagne, Hongrie, Inde, Pologne, Slovénie, Suisse…).

Loin du seul désir de reconstitution du répertoire de la Renaissance, la Compagnie Outre Mesure laisse, dans ses créations, une large place à son intuition et confronte les répertoires (traditionnels, baroques, contemporains…) à travers leurs pratiques respectives, ce qui singularise son approche dans le paysage des danses et musiques anciennes.

Véritable laboratoire artistique, la Compagnie Outre Mesure articule la diffusion de ses recherches et de ses travaux autour de quatre axes :

– Créations (programmées par des festivals, villes, salles de spectacles…)

– Mises en valeur du patrimoine (sites historiques)

– Actions pédagogiques (conservatoires, scolaires de la maternelle à l’université, associations…)

– Disques, partitions, cahiers de bal, etc. (Label COM…)

La Compagnie Outre Mesure est en convention avec le conseil départemental de la Vendée et bénéficie de La Moulinette au pied du Château de Tiffauges pour son siège social et ses bureaux. Elle reçoit également des aides du conseil régional des Pays de la Loire et du Ministère de la Culture – DRAC des Pays de la Loire. En 2015, sur la volonté d’élus locaux, elle s’engage dans une résidence artistique et pédagogique avec Fontenay-le-Comte fait sa Renaissance, association qui a pour but de valoriser le patrimoine de son pays. Pour certaines de ses créations, diffusions et productions phonographiques, elle bénéficie de la mise à disposition de studios au CND (un centre d’art pour la danse) ainsi qu’au Pont Supérieur (Nantes) et reçoit le soutien de la Spedidam, de l’Adami et de l’Institut français. La Compagnie Outre Mesure est membre de la Fevis et du Profedim.

 

Les intervenants:

 

Gwinnevire Quenel

Artiste musicienne, Gwinnevire Quenel chante dès son plus jeune âge dans de nombreux chœurs principalement sous la direction de Valérie Fayet au Conservatoire de Caen où elle obtient un premier prix de formation musicale. Puis parallèlement à sa licence de musicologie, elle se perfectionne en flûtes à bec auprès de Denis Raisin-Dadre, Claire Michon et Pierre Boragno. Sa spécialisation dans les répertoires dits de musiques anciennes l’amène au hautbois Renaissance avec Elsa Franck et Michèle Vandenbroucque pour revenir, après un prix de flûtes à bec au Conservatoire de Versailles ainsi qu’un diplôme d’étude musicale (DEM) dans la même discipline au Conservatoire de Poitiers, de manière plus intense aux pratiques vocales solistes et chorales.

Pour le chant, elle se forme ainsi auprès de Noémi Rime, d’Anne Delafosse-Quentin et de Véronique Bourin au conservatoire de Tours qui la sanctionne d’un diplôme d’études musicales (DEM) de musiques anciennes-chant Renaissance. Dans son rapport à l’investissement des textes chantés, la rencontre avec Nicole Rouillé est déterminante, elle choisit son enseignement pour la gestuelle baroque, la déclamation et la prononciation « restituée » du français dans les textes du XVIe au XVIIIe siècle. Sa formation vocale s’élargit avec Martine Surais (CRR de Rennes) puis Natascha Rousseau (CRR de Nantes), ainsi que Elisabeth Kapour (Ecole de la voix, Paris). Elle y rencontre les chefs de chant Elisa Bellanger et Sébastien Joly qui lui offrent un travail de finesse et de précision dans l’interprétation. Puis elle vient naturellement à la direction de chœur avec Régine Théodoresco et Valérie Fayet (CRR de Nantes).

Gwinnevire a, entre autres, enseigné les flûtes à bec au CRR d’Angers, la formation musicale au Conservatoire de Montaigu, le chant à l’école de musique de Grandchamps-des-Fontaines et dirigé le chœur d’hommes Vox Atlantis. Elle assure actuellement la direction de plusieurs chœurs amateurs (Les Chœurs Nantais de l’Erdre et Les Compagnones Studiantes Chanteurs) et encadre les pratiques vocales dans le cadre de projets pédagogiques auprès des scolaires comme les conservatoires ainsi que des ateliers, stages et académies.

Reconnue pour son travail sur les phrasés, son investissement du sens du texte, Gwinnevire, de par ses interprétations incarnées et vivantes, capte le public dans divers spectacles. Outre sa spécialisation des répertoires Renaissance et baroque, et notamment sur les « chansons à mener la danse» publiées aux XVIe et XVIIe siècles, elle participe activement à des créations contemporaines.

Aujourd’hui elle partage son activité de direction de chœur avec diverses créations en soliste ou en ensemble. Ainsi, ponctuellement, elle chante en récital avec Sébastien Joly, Dominique Ferran, avec le trio Delta percussions et avec les ensembles Suonare e Cantare, Doulce Mémoire, L’Echelle et Macadam. D’autre part, elle est une artiste permanente de la Compagnie Outre Mesure (musiques, danses & Art Ménétrier Renaissance) avec laquelle elle se produit en France et à l’international depuis 2001.

En plus de ces activités pédagogiques, scéniques et de recherches, elle a participé à l’enregistrement d’une dizaine de disques très variés (musique de la Renaissance, plain-chant, répertoire baroque, chansons contemporaines pour enfants).

 

 Robin Joly

Artiste musicien et chorégraphique, Robin Joly mène ses activités avec une approche complète : études, recherches, enseignements et scènes.

Ses études aux conservatoires de Tours et de La Roche-sur-Yon ont été sanctionnées par quatre Diplômes d’Etudes Musicales (DEM) et un premier prix régional. Il a suivi les enseignements successifs de Jean-Pierre Nicolas, Sophie Toussaint, Robin Troman, Claire Michon et Denis Raisin-Dadre pour les flûtes à bec ; Michèle Vandenbroucque et Jérémie Papasergio pour les hautbois et bassons Renaissance ; Christine Asso pour le hautbois moderne ; Marie-Anne Pottier et Pascale Boquet pour la musique de chambre, la diminution et l’improvisation ; et Sophie Rousseau pour la danse.

Après avoir obtenu un Master 2 -arts, lettres, langues, à finalité recherche, mention Renaissance spécialité genèse de l’Europe moderne- de l’université François Rabelais de Tours au Centre d’Etude Supérieur de la Renaissance (CESR), il est maintenant docteur en musicologie. Sa thèse a pour sujet : l’Art Méntrier Renaissance.

Robin est titulaire du diplôme d’état (DE) de professeur de musique, discipline instruments anciens. Passionné par la transmission et la réflexion pédagogique, il crée les ateliers « d’art ménétrier » au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Tours. Il y enseigne les danses récréatives de la Renaissance française et l’art ménétrier, depuis 2002. C’est cette même année qu’on le sollicite également pour prendre en charge la formation aux danses récréatives de la Renaissance française au conservatoire de Nantes ; ces cours sont maintenant en lien avec Le Pont Supérieur de Nantes. Il est également appelé régulièrement comme jury d’examen, comme conseiller sur l’écriture de projets pédagogiques ou comme intervevant dans les formation supérieur (université de Tours, de Lille 3, etc.).

Robin joue dans diverses formations, comme en duo avec l’organiste Pierre Cambourian depuis 1999. Il se produit, tant en danse qu’aux flûtes à bec, hautbois et bassons, en Europe dans des festivals ou sur des scènes de renom. Très intéressé par les musiques et les danses traditionnelles, il participe activement à leurs diffusions à travers des bals, rencontres, concerts, spectacles ou encore des enregistrements. Musicien, danseur et enseignant spécialisé dans l’art ménétrier (rapport musique-danse) de l’époque Renaissance, il fait ses premières armes de 1995 à 2002 au sein de la Compagnie Maître Guillaume (Sophie Rousseau) puis dans l’ensemble Doulce Mémoire (Denis Raisin-Dadre). Il est aujourd’hui invité régulièrement par diverses formations.

Enfin, il réunit et conjugue tous ses talents au sein de la Compagnie Outre Mesure, fondée par plusieurs passionnés qui lui en confient la direction musicale & chorégraphique dès la création en 2000, à laquelle il consacre la majorité de son temps.

 

https://www.compagnie-outre-mesure.com/

Pour voir le dépliant en entier ou pour le télécharger, cliquez ici